Suzanne Noël : La pionnière méconnue de la chirurgie esthétique

Suzanne Noël La pionnière méconnue de la chirurgie esthétique

Suzanne Noël (Née Suzanne Gros) est née à Laon dans l’Aisne en 1878. Après son mariage avec le Docteur Henry Pertat, elle déménage à Paris en 1897 où elle entame en 1905 ses études de médecine.

Elle peut compter sur le soutien de son mari à une époque où la gente féminine est très rare dans ce domaine.

En 1908, elle est nommée externe des hôpitaux de Paris dans le service du Professeur Morestin, pionnier de la chirurgie ; elle poursuit ensuite l’expérience en 1909 dans le service de dermatologie du Professeur Brocq à l’hôpital Saint Louis.

Elle sera reçue 4ème à l’internat en 1912 puis continuera d’approfondir ses connaissances en chirurgie maxillo-faciale.

Elle sera amenée à soigner la comédienne Sarah Bernhardt qui, après avoir subi un lifting aux États-Unis, présente un résultat décevant.

La première Guerre Mondiale

Avec le début de la 1ère Guerre Mondiale en 1914, elle sera autorisée à exercer la médecine de ville sans avoir pu présenter sa thèse.

Puis, elle se formera en 1916 à la chirurgie réparatrice et correctrice.

A partir de ce moment elle commencera à opérer les « gueules cassées » de la guerre, qui sont les blessés de la face, dans des conditions extrêmement précaires.

L’entre-deux Guerre

Son premier mari mourut pendant la Guerre, elle épousera ensuite en 1919 le docteur André Noël qu’elle avait connu et aimé pendant ses études.

En 1925, elle soutient sa thèse et étend ses activités de chirurgie, jusque-là limitées au visage, aux autres parties du corps. Face à la demande, elle commence à innover et invente de nouvelles techniques (lipoaspiration de l’abdomen) ainsi que des instruments comme le craniomètre qui est toujours utilisé aujourd’hui.

Également très impliquée dans la cause des femmes, Suzanne Noël va fonder en 1924 le premier club Soroptimist français. Le club Soroptimist a été fondé en 1921 en Californie, c’est un club exclusivement féminin qui ne comptent pas moins de 95 000 membres à travers 120 pays. Ce mouvement interprofessionnel et non politique, permet aux femmes, quelque soit leur classe sociale ou leur profession, de s’unir afin de se mobiliser ensemble pour différentes causes notamment le droit des femmes. La traduction de Soroptimist est « le meilleur pour les femmes ».

En parallèle, elle consacrera 10 ans de sa carrière à la chirurgie, avec la réalisation de 2500 liftings entre 1920 et 1930, faisant d’elle l’un des médecins ayant participé à légitimer  et démocratiser la chirurgie esthétique en France.

La deuxième Guerre mondiale

Pendant la seconde Guerre Mondiale, entre 1939 et 1945, elle modifiera les visages de résistants ou de juifs recherchés par la Gestapo. Après la Libération, elle interviendra afin de réparer les visages amochés des déportés des camps de concentration nazis.

Après la seconde Guerre Mondiale, Suzanne Noël devient une ambassadrice de la chirurgie plastique et du féminisme à travers le monde.

Elle décèdera en 1954.

Suzanne Noël : La pionnière méconnue de la chirurgie esthétique

Les hommages réalisés pour Suzanne Noël

Source Wikipédia

La bande dessinée « A mains nues »

La bande dessinée « A mains nues » publiée en 2020 par Leila Slimani et Clément Oubrerie, retrace la vie de Suzanne Noël sous une fiction qui met parfaitement en évidence le personnage qu’était Suzanne Noël c’est-à-dire : une femme libre, déterminée, féministe et chirurgienne d’exception de son époque. Nous avons beaucoup aimé parcourir cette BD et en apprendre davantage sur cette pionnière de la chirurgie esthétique et réparatrice en France.

Suzanne Noël : La pionnière méconnue de la chirurgie esthétique

Suzanne Noël : La pionnière méconnue de la chirurgie esthétique

Quelques liens pour découvrir les hommages digitaux et le parcours de Suzanne Noël 

https://france3-regions.francetvinfo.fr/hauts-de-france/aisne/laon/histoire-du-dimanche-laonnoise-suzanne-noel-pionniere-chirurgie-esthetique-feministe-engagee-1902988.html

https://www.franceculture.fr/histoire/suzanne-noel-pionniere-feministe-de-la-chirurgie-esthetique

https://www.huffingtonpost.fr/entry/qui-est-suzanne-noel-la-nouvelle-heroine-leila-slimani_fr_5fa3f65cc5b6f1e97fe74ae8

https://www.lesinrocks.com/2020/12/04/livres/bd/a-mains-nues-la-pionniere-suzanne-noel-racontee-par-leila-slimani-et-clement-oubrerie/

https://www.soroptimist.fr/2020/11/14/test-8/

https://www.facebook.com/konbininews/videos/409389586746303/

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *